Sport et cancer

Le cancer est actuellement un vrai problème de santé publique. Ainsi en Europe, il est attendu 3,9 millions de nouveaux cas de cancer en 2018 contre 3,4 en 2012. Fort heureusement d’importants progrès ont permis d’améliorer le pronostic de ces maladies. Et parmi eux, le sport, accessible à tous !

L’après cancer

Au-delà de la guérison, se pose désormais la question de la prise en charge des suites de la maladie, période dénommée “après cancer”, correspondant à la période de surveillance. Dans l’enquête La vie deux ans après un diagnostic de cancer : de l’annonce à l’après cancer (VICAN 2), conduite par l’INCa, 3 personnes sur 5 rapportent des séquelles de la maladie et des traitements. Ces séquelles sont variables selon la nature des traitements (chirurgie, radiotherapie, chimiothérapie), mais aussi la localisation du cancer. Cependant les facteurs sociaux, familiaux et psychologiques ont aussi un impact majeur sur le ressenti de ces séquelles.

L’asthénie est le symptôme le plus fréquent dans l’après cancer, concernant environ 1/3 des personnes, avec un impact négatif sur l’emploi, les relations sociales et les activités physiques. Dans le même temps, de plus en plus de données suggèrent un impact bénéfique de l’activité physique sur la diminution de la mortalité et des séquelles au cours de l’après cancer. Il est important de noter qu’il existe une relation entre l’intensité de l’exercice et la diminution de la mortalité.

Le sport pour lutter contre le cancer

Les recommandations de la Haute Autorité de Santé sur l’activité physique proposent un objectif de 150 minutes par semaine d’activité physique modérée, avec un seuil maximum à 300 min par semaine pour les patients souffrant de comorbidités. Il est recommandé d’associer une activité en renforcement musculaire avec des exercices d’assouplissement et d’équilibre.

Il apparait nécessaire d’adapter l’activité physique à d’éventuelles comorbidités ou limitations des individus, en particulier en cas de maladie chronique. L’activité physique adaptée (APA) est ainsi définie selon l’article L. 1172-1 du décret n°2016 – 1990 du 30 décembre 2016 comme la pratique dans un contexte du quotidien de loisir ou de sport, des mouvements corporels produits par les muscles squelettiques, prenant en compte les aptitudes et les motivations des personnes ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer dans des conditions ordinaires.

Le karaté, une activité physique idéale pour tous !

Le karaté apparait ainsi comme un sport idéal dans le cadre de la prise en charge du cancer, répondant à la totalité des critères énoncés par la Haute Autorité de Santé.

Horaires et lieux des cours

Début des séances le lundi 9 septembre 2019

Deux séances par semaine sont proposées :

  • Le lundi de 10h30 à 12h
  • Le jeudi de 10h30 à 12h

Les cours ont lieu au dojo du gymnase de la Courrouze à Rennes.

A propos de nous

Tsuki Énergie est une association loi 1901, visant à lutter contre le cancer à travers le karaté. Elle a été fondé par Kham Ledy et Joël Castelli.

Kham Ledy est professeur au Karaté Club Rennes Saint Grégoire, titulaire des Diplômes d’activités physiques adaptées et Sport Santé option Cancer. Joël Castelli est oncologue radiothérapeute et karatéka.

Kham Ledy et Joël Castelli

L’objectif est de proposer une activité physique et sportive adaptée avec un suivi individualisé pour les personnes touchées par le cancer. Ainsi, nous souhaitons contribuer à améliorer la qualité de vie et renforcer une meilleure intégration sociale.

Combien ça coute ?

Grace au soutien de nos partenaires, les séances et les consultations d’activité physique sont gratuites. Un kimono et une ceinture Tsuki Énergie (que vous pourrez conserver) sont également fournis gratuitement.

A la fin de la période de quatre mois, nous vous offrons la possibilité d’intégrer gratuitement la section karaté Santé du Karaté Club de Rennes Saint Grégoire pour 4 mois supplémentaire.

A vos kimonos !

Inscription & Déroulement du Karaté Adapté

Après validation de votre participation à Tsuki Énergie par votre oncologue ou votre médecin traitant (ordonnance type disponible ici), vous rencontrerez l’éducateur sportif de Tsuki Énergie pour une consultation afin de mieux vous connaitre et ainsi d’adapter la pratique à vos besoins.

Cela sera également l’occasion de réaliser quelques tests physiques simples afin de pouvoir suivre vos progrès tout au long de votre activité. Deux séances par semaine sont proposées, en groupe d’une dizaine de personnes, sur une période de quatre mois. Un suivi personnalisé est réalisé de façon mensuelle.

Vous pouvez nous contacter au 06 19 69 83 06 ou par mail

Comment le Karaté adapté peut vous aider à lutter contre le cancer

Sur cette page, nous allons vous exposer les bénéfices du karaté pour lutter contre le cancer et diminuer ses effets secondaires. En effet, l’association Tsuki Énergie vous propose de participer à une activité physique adaptée collective deux fois par semaine, avec suivi personnalisé. Un éducateur sportif formé à la cancérologie et aux effets secondaires du cancer assure l’encadrement.

Le karaté fait partie des sports poings-pieds, impliquant l’apprentissage de gestes techniques souvent complexes avec la mise en mouvement de plusieurs articulations. La réalisation de ces gestes se fait selon un enchainement qui va privilégier l’équilibre, la coordination et la fluidité dans le déplacement. Une adaptation de l’enseignement se fait en fonction des objectifs que s’est fixé le pratiquant, et donc en fonction de son âge et de ses compétences physiques et mentales.

Séance d’entrainement Karaté Santé

Le karaté en tant que activité physique adaptée a été défini par la Fédération Française de Karaté sous le terme de Karaté Santé. Il s’agit d’un karaté sans chute ni balayage, prenant en compte la distance entre chaque participant pour n’avoir aucun choc ni contact. Il est basé sur le mouvement et le déplacement. Le niveau de technicité requis va être totalement dépendant de l’état de santé et des objectifs du pratiquant. Le niveau d’effort musculaire va être également adapté, de faible à intense, mais faisant intervenir l’ensemble des groupes musculaires du corps de façon symétrique. Le karaté permet aussi de lutter contre les troubles cognitifs à travers le travail de mémorisation des gestes et de concentration.

Tsuki, le poing ferme

Cancer et bénéfice de l’activité physique

Selon l’Institut National du Cancer, l’activité physique permet de diminuer les risques de récidive et de mortalité liés au cancer. De plus l’activité physique adaptée permet d’améliorer les symptômes liés aux traitements et au cancer. En particulier la prise de poids, les douleurs, la fatigue et les troubles du sommeil. Par ailleurs, le karaté adapté va permettre d’améliorer l’estime de soi, à travers la reconquête de son corps et de son esprit. Enfin le karaté va également favoriser le lien social.

Pour vous inscrire ou nous contacter: c’est par ici !

Pourquoi Tsuki Energie

Tsuki veut dire « poing » en Japonais, symbolisant ainsi au sein de l’association le poing « ferme » lié à l’esprit de décision sur sa propre vie !

Tsuki, le poing ferme

L’activité Tsuki Énergie a pour support un karaté adapté, sans chute ni balayage, prenant en compte la distance entre chaque participant pour n’avoir aucun choc ni contact. Les éducatifs mis en place de façon bilatérale favoriseront l’amélioration des composantes des aptitudes physiques tel que : la souplesse, l’équilibre, l’endurance, le renforcement musculaire et articulaire etc(toutes les séances étant encadrées par un éducateur spécifiquement formé à l’activité physique en cancérologie)…et ainsi contribueront à une « énergie » positive indispensable à notre bien-être quotidien .